Hockey

Une transaction impliquant Daniel Brière avorte en raison de la clause de non-échange d’un bâton fêlé

21 janvier 2014
hockeystick
Le bâton fêlé obtenu en retour de Daniel Brière a refusé de se rapporter au Canadien de Montréal. − Crédit image : J. D. Thomas

Une transaction conclue entre le Canadien et les Sabres a été annulée hier lorsque le bâton fêlé obtenu par Montréal en retour de l’attaquant Daniel Brière a invoqué sa clause de non-échange et a refusé de se rapporter à son nouvel entraîneur.

«No way, man. No way, a répondu la pièce d’équipement obtenue en retour du petit attaquant lorsque le DG des Sabres lui a annoncé la nouvelle. C’est un esti de marché de mongols, là-bas. Une ou deux défaites en ligne, pis les fans vont me blâmer pour tout, de l’utilisation d’Emelin à gauche jusqu’à la crucifixion de Jésus Christ.»

La transaction envoyait aux Sabres le vétéran Daniel Brière en retour dudit bâton ainsi que des considérations futures prenant la forme d’une débarbouillette souillée ayant appartenu à Gilbert Perreault. La débarbouillette n’a pas voulu commenter.

Rappelons qu’en 2011, un échange entre le Canadien et les Islanders qui envoyait Travis Moen à Uniondale avait aussi avorté lorque le DG de l’équipe newyorkaise avait in extremis retrouvé son presse-papier dans le tiroir du haut de son bureau, rendant l’acquisition de Moen superflue.

Au moment de mettre en ligne, Daniel Brière faisait taire les critiques en améliorant sur la galerie de presse son record personnel au jeu Candy Crush.


Inscrivez-vous!