Vies en commun

Un étudiant a bon espoir que l’odeur rancie dans son frigo disparaitra d’elle-même d’ici 2016

14 janvier 2014
frigo
Une certaine odeur flotte dans ce réfrigérateur.

Refermant la porte de son frigo pour y remettre le carton de lait ce matin, un étudiant de la région de Montréal a confirmé à ses colocataires qu’il a bon espoir que l’odeur franchement dégoûtante régnant sur les tablettes de l’électroménager disparaitra d’elle-même «d’ici 2016, gros maximum».

Le jeune homme a émis ce pronostic après avoir ravalé un puissant haut-le-coeur causé par les effluves nauséabondes du frigo en question. «Selon mes calculs, le pic d’odeur pestilentielle sera atteint d’ici deux à trois mois, dépendemment de la substance qui est en train de se décomposer, a-t-il affirmé. On devrait ensuite assister à une baisse graduelle mais constante de la pourriture, ce qui se traduira par un retour progressif à la normale.»

Plusieurs témoins ont raconté que l’étudiant avait visuellement identifié les aliments suspects sur les tablettes du frigidaire, dont un pot de soupe aux pois enrobé d’une épaisse mousse blanche. «Des analyses plus poussées seraient nécessaires, mais je n’ai ni les ressources, ni le temps pour m’y attaquer, a déclaré le jeune homme. Cela dit, j’ai bon espoir qu’un colocataire bienveillant aura le courage de mettre tout ça à la poubelle.»

Au moment de mettre en ligne, l’étudiant faisait semblant de ne pas voir que la poubelle sous l’évier de la cuisine débordait de déchets.


Inscrivez-vous!