Une étude le confirme

93% des résolutions du Nouvel An déjà aux vidanges

9 janvier 2014
resolutions
«Les Québécois sont pleins de bonne volonté et au Nouvel An, ils excellent dans la prise de résolutions, surtout si cette activité est accompagnée d’une flûte de champagne avec les amis et la famille.»

La quasi-totalité des résolutions du Nouvel An prise par les Québécois se retrouve déjà à la poubelle, selon une étude exhaustive réalisée au cours de la dernière semaine par un chercheur de l’Université de Montréal.

On estime qu’environ 96% des gens s’étant promis d’aller au gym ont déjà sauté mardi de cette semaine, et 89% de ceux qui se sont promis de slaquer sur la boisson vont finir saouls raides au premier jeudi 5 à 7 du bureau ce soir.

«Les Québécois sont pleins de bonne volonté et au Nouvel An, ils excellent dans la prise de résolutions, surtout si cette activité est accompagnée d’une flûte de champagne avec les amis et la famille, a analysé l’auteur de l’étude. Mais les résolutions deviennent une tâche herculéenne quand il s’agit par exemple de manger des légumes au moins une fois par deux jours.»

La formulation d’une résolution est importante, a également précisé l’expert. Par exemple, une résolution débutant par «je sais que j’ai dit ça l’an passé, mais…» a 68% plus de chances d’échouer. «On jase là, mais c’est évident que tu ne vas pas commencer le jogging trois fois par semaine au mois de janvier, alors que tu prends habituellement ton char pour aller au dépanneur au coin de la rue», a-t-il précisé.

Au moment de mettre en ligne, le militant indépendantiste Yves Michaud, qui s’était pourtant promis pour 2014 «d’éviter de dire des niaiseries», admettait au Navet avoir flanché à plusieurs reprises depuis le début de l’année.


Inscrivez-vous!