Froid

Hydro-Québec demande à ses abonnés de mettre un chandail chaud et de fermer leur gueule

2 janvier 2014
hydro
La société d'État a émis cet avertissement aujourd'hui.

Alors qu’un froid sibérien règne sur la province et qu’un record de consommation d’électricité est en voie d’être battu, Hydro-Québec a demandé ce matin à ses abonnés de faire leur part en enfilant un chandail chaud et en fermant leur grande gueule une fois pour toutes.

«Oui, vous avez frette, c’est beau, on a compris, a expliqué un porte-parole. Sauf que là, les gens chauffent leur maison comme si leur vie en dépendait. Pour régler le problème, il suffirait pourtant que nos abonnés baissent de quelques degrés la température des calorifères pendant les heures de pointe, enfilent des vêtements supplémentaires et arrêtent de se plaindre comme des fillettes.»

Le porte-parole a aussi suggéré les tasses de chocolat chaud, le corps-à-corps et les danses énergiques – le achy breaky dance ou le twerking – comme moyens efficaces de combattre le froid. «Publier sur Facebook que vous avez les pieds congelés n’aide en rien», a-t-il rappelé.

«By the way, c’est pas comme si ce genre de température était particulièrement inhabituel pour un mois de janvier, a-t-il ajouté. Notre message est simple : vos yeules, pis habillez-vous comme du monde. C’est l’hiver, calvaire.»

Au moment de mettre en ligne, Hydro-Québec demandait à la Régie de l’énergie l’autorisation d’instaurer une taxe de 40 % sur l’achat de pulls, vestes et cardigans chauds.


Inscrivez-vous!