Rapport du coroner

Affaire Villanueva : le coroner recommande aux policiers de ne pas tuer de citoyens

17 décembre 2013
police
«Les études démontrent qu’un coup de feu à la poitrine peut être néfaste pour la santé» − Crédit image : Wikipédia

Dans son rapport rendu public aujourd’hui, le coroner chargé de l’enquête publique sur la mort de Fredy Villanueva à Montréal-Nord en 2008 suggère aux policiers d’éviter «dans la mesure du possible» de tuer des citoyens, soulignant que ce genre de geste peut avoir des «conséquences indésirables».

«Après avoir minutieusement analysé le pour et le contre, j’en suis venu à la conclusion que les policiers devraient – dans un monde idéal – éviter d’abattre des gens dans la rue, écrit le coroner. Le fait d’appuyer sur la gâchette d’une arme à feu pointant vers un être humain fait partie des pratiques que la police de Montréal devrait réviser, si elle a le temps.»

Le coroner a souligné que les forces de l’ordre devraient, dans la mesure du possible, privilégier d’autres stratégies d’intervention que celle consistant à tirer du métal en fusion dans la masse corporelle des suspects. «Les études démontrent qu’un coup de feu à la poitrine peut être néfaste pour la santé», dévoile le rapport.

«Par ailleurs, j’ai conclu que la mort d’un citoyen représente des coûts importants pour le système judiciaire, en plus de créer beaucoup de paperasse à remplir, a ajouté le coroner. Il faudrait donc, si vous êtes capable, faire en sorte d’éviter ce genre de situation, idéalement.»

«Mais je sais que dans la vraie vie, tout n’est pas possible, et qu’il faut faire des compromis», a convenu le coroner.

Au moment de mettre en ligne, le SPVM indiquait qu’il allait confier à un autre corps policier le mandat d’enquêter sur les résultats obtenus par le coroner.


Inscrivez-vous!