Hockey

Défaite humiliante: le Canadien admet qu’il n’aurait pas dû faire son party des Fêtes la veille d’un match

11 décembre 2013
2421515284_42194bfe9f_o
«Quand White et Prust ont commencé à payer des tournées de shooters, ça a dérapé solide.» − Crédit image : Shawn Carpenter

À la suite de la râclée de 6-0 subie hier aux mains des Kings de Los Angeles, la direction du Canadien de Montréal a fait son mea culpa ce matin en admettant que l’idée d’organiser le party des Fêtes de l’équipe la veille d’un match contre une puissance de la LNH n’était pas très bonne.

«On a décidé de faire ça un lundi soir parce que Bergevin avait réussi à se trouver une gardienne et que la salle du St-Hubert BBQ sur Sherbrooke était libre à un prix raisonnable, a indiqué Geoff Molson. Mais en voyant la performance médiocre de nos joueurs hier, je me suis dis qu’on ferait ça la veille d’un long congé l’an prochain.»

Selon plusieurs sources, le party de lundi a été endiablé, ce qui explique la performance humiliante des porteurs du maillot tricolore hier. «Jusqu’à l’échange de cadeau, tout allait bien. Subban avait amené un carton d’invitation d’Équipe Canada pour Sotchi, c’est Moen qui s’est ramassé avec! nous a-t-on dit. Tout le monde a ri, on avait ben du fun.»

«Mais quand White et Prust ont commencé à payer des tournées de shooters, ça a dérapé solide, a poursuivi notre informateur. Bourque était ben chaud, il arrêtait pas de promettre qu’il allait scorer 35 buts cette saison… Price s’est mis à chiâler contre Murray en lui disant qu’il était lent pis inutile… il a fallu les séparer. Pis les jeunes Gallagher et Galchenyuk étaient passed out à 21h! Y’a juste Plekanec qui était à jeûn.»

«Même que Parros a voulu se battre contre Diaz à un moment donné, mais il a perdu l’équilibre et s’est assommé sur le coin d’une table, nous a-t-on raconté. C’était pas beau à voir.»

Au moment de mettre en ligne, tous les joueurs du Canadien callaient malade pour l’entraînement aujourd’hui.


Inscrivez-vous!