Leaders mondiaux

Michel Brûlé déplore ne pas avoir été invité aux funérailles de Nelson Mandela

9 décembre 2013
mandela
La famille du président Nelson Mandela n'a pas voulu expliquer pourquoi elle avait omis d'inviter Michel Brûlé à la cérémonie funéraire qui se tiendra aujourd'hui. − Crédit image : Ted Eytan

L’éditeur et ex-candidat à la mairie de Montréal, Michel Brûlé, a exprimé aujourd’hui sur Facebook sa vive colère après avoir appris que «tout le monde» était invité aux funérailles de l’ancien président sud-africain Nelson Mandela, sauf lui.

«On se bat bec et ongles pour ne pas que je sois là, assure en entrevue M. Brûlé, qui compte envoyer une mise en demeure à l’Univers. On a beau vouloir me faire porter toutes sortes de chapeaux, je reste quelqu’un de posé qui a quelque chose à apporter au débat démocratique. Je ne ferai pas d’esclandre si on m’invite, promis!»

«Je ne comprend pas la décision des autorités sud-africaines. Je suis pourtant un citoyen du monde, a ajouté celui qui se bat pour un Montréal 100% français. En plus, Nelson [Mandela] et moi avons mené le même combat, celui de la libération des peuples opprimés.»

«Il s’agit clairement d’un complot colonialiste de la Couronne britannique, a-t-il finalement laissé tomber. Combiné avec le fait que je n’ai pas réussi à obtenir les droits d’édition de la Revue de l’année 2013 du Navet, cette formidable machine propagandiste, je vois mal comment je pourrais devenir maire de Montréal aux prochaines élections.»

Au moment de mettre en ligne, M. Brûlé piquait une sainte colère après avoir appris que trois personnes dont il n’a jamais entendu parler se sont réunies pour un verre dans un bar de Rimouski, sans l’inviter.


Inscrivez-vous!