Animaux sauvages

Surpopulation de lutins de Noël: Québec délivre des permis de chasse à la carabine

5 décembre 2013
lutin
Les lutins de Noël peuvent désormais être abattus d'un coup de carabine, a annoncé le ministère de l'Environnement ce matin. − Crédit image : Theodore Lee

Aux prises avec une inquiétante surpopulation de lutins de Noël dans de nombreuses régions du Québec, le ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs a décidé de s’attaquer au problème en autorisant la chasse à la carabine pour toute la période de l’Avent.

«Depuis la fin novembre, les lutins de Noël sont un véritable fléau dans la province, a indiqué le ministère par voie de communiqué. Ils se ramassent en gang dans les maisons et détruisent tout sous leur passage. C’est pire que les perce-oreilles au mois de juillet!»

Le contrôle de la population de ces horribles bestioles passait jusqu’à tout récemment par des moyens traditionnels de capture, mais la technique a fait son temps, selon le ministère.

«Les trappes ou pièges conventionnels, qui consistent en une boîte de carton supportée par un bâton, avec des biscuits comme appât, sont visiblement insuffisants. Nous avons donc décidé d’autoriser de nouveaux types de chasse aux lutins, que ce soit à l’arc, à l’arbalète, ou à grands coups de douze dans le cul, à la convenance du chasseur.»

Québec rappelle que malgré leur air enjoué et inoffensif, ces immondes créatures ne sont pas sans danger et qu’il faut les abattre sur-le-champ sans faire preuve d’aucune pitié. «On rapporte une recrudescence des incidents fâcheux liés à leur surpopulation, comme des armoires ouvertes, du papier de toilette déroulé, du crissage de feu dans les rideaux… Il y a même des aînés qui ont été poussés au bas des escaliers. Ces bêtes sont vraiment vicieuses.»

Au moment de mettre en ligne, Québec étudiait toujours la possibilité d’étendre l’autorisation afin de permettre la chasse aux gros barbus à tuque rouge, en raison de leur menaçante prolifération dans les centres commerciaux.


Inscrivez-vous!