Alimentation

Un homme de l’ère paléolithique «insulté» que des bobos utilisent sa diète pour maigrir

3 décembre 2013
navet_hommedescavernes
Les hommes du Paléolithique sont généralement insultés d'apprendre que leur diète est devenue une lubie de bobos modernes. − Crédit image : Hélène Kardos

Affirmant qu’il faut être «un peu cinglé» pour choisir de se nourrir exclusivement comme lui, un homme des cavernes a convoqué les journalistes dans sa hutte aujourd’hui pour inciter les hommes modernes à cesser immédiatement «cette lubie destructrice et franchement insultante» que représente la diète paléolithique moderne.

«Je vous en conjure, arrêtez ça, a lancé l’homme dont la femme et les deux enfants sont morts du scorbut et d’une carence en vitamine B12 causés par leur alimentation déficiente. Cette diète est contre-productive pour votre santé, en plus d’être franchement dégueulasse et peu appétissante.»

«En plus, c’est un peu insultant pour moi, a-t-il poursuivi. Je me lève chaque matin comme un cave pour chasser le mammouth en risquant ma vie, puis j’apprends qu’un homme qui habite De Lorimier/Mont-Royal fait la même diète juste pour le fun d’avoir de plus beaux abdominaux. On sait bien, lui, il ne risque pas de pogner le rachitisme ou d’être dévoré vivant par un lion!»

Le chasseur-cueilleur a expliqué que la seule et unique raison pour laquelle il ne mange pas de kiwis, d’asperges, de quinoa, de sucre, de légumes en conserve, de sushi, de gâteau ou de sandwich au jambon est que ces produits ne sont pas disponibles à son époque.

«Pensez-y: ces gens-là ont accès à toute la nourriture du monde, mais ils choisissent délibérément de manger du steak, des légumes pauvres en amidon et des graines de tournesol 365 jours par année. Faut être épais! S’il y avait une machine distributrice de Coke près de ma caverne, laissez-moi vous dire que l’eau de la rivière prendrait le bord en esti.»

Au moment de mettre en ligne, l’homme des cavernes se lançait dans une diète à base de plancton «pour vivre de façon authentique comme à l’époque où nous étions tous des poissons».


Inscrivez-vous!