Question d'image

Un grand quotidien refait son image pour masquer la vacuité de son propos

27 novembre 2013
navet
Voici ce à quoi ressemblera le nouveau site, selon nos sources

Le Navet, un empire médiatique montréalais, a lancé aujourd’hui une nouvelle version de son site web dans le but avoué de masquer la piètre qualité des articles qui y paraissent, et ce, alors que l’ancienne version était parfaitement acceptable.

Dès aujourd’hui, les lecteurs du Navet pourront lire les mêmes articles semi-drôles sur une interface entièrement redessinée, de façon à faire oublier à ceux qui tombent malheureusement sur une nouvelle de ce journal en ligne que les textes sont «mal écrits» en plus de contenir «plusieurs erreurs factuelles».

«On sentait qu’il fallait emballer un peu mieux notre salade pour que nos lecteurs reviennent, a indiqué le directeur de l’information. C’est maintenant plus facile que jamais pour nos lecteurs de partager des articles dont les phrases n’ont ni verbe, ni sujet, et dont l’accord fautif du participe passé ferait rougir de honte n’importe quel élève de secondaire 4.»

Le Navet instaure également un mur payant, mais les lecteurs pourront lire gratuitement 50 articles par jour. Cette section sera consultable à partir de n’importe quel navigateur sur n’importe quelle plateforme en plus d’être visuellement identique au site principal.

Au moment de mettre en ligne, aucun lecteur du Navet ne remarquait que le site avait subi une refonte majeure.


Inscrivez-vous!