Montréal

L’Îlot Voyageur sera converti en 2500 logements sociaux, rêve un itinérant du parc Émilie-Gamelin

18 novembre 2013
Un homme endormi au parc Émilie-Gamelin entre actuellement dans sa phase de sommeil paradoxal − Crédit image : Ed Yourdou

Un itinérant endormi sur un banc du parc Émilie-Gamelin à Montréal vient de faire un rêve bizarre dans lequel le gouvernement québécois investissait 246 millions de dollars pour convertir le site de l’Îlot Voyageur en logements sociaux permettant d’héberger 2500 sans-abris pendant 30 ans, a appris Le Navet.

Tandis qu’il entrait dans sa phase de sommeil paradoxal, l’homme a en effet imaginé la première ministre Marois affirmer qu’elle se souciait davantage du bien-être des itinérants et des personnes en situation de pauvreté que de celui des fonctionnaires de l’État.

«Ces logements sociaux permettront à de nombreux concitoyens de retrouver leur dignité et d’éventuellement reprendre leur vie en main, s’est réjouit la chef du gouvernement dans l’imaginaire du sans-abri. Cette mesure fera économiser au moins 40 millions par année au réseau de la santé et au système judiciaire, puisqu’elle préviendra divers problèmes engendrés par le manque d’appartements abordables au centre-ville.»

«D’ailleurs, c’est un beau pied de nez aux gestionnaires maladroits de l’UQAM, qui ont englouti des centaines de millions en fonds public dans un projet sans queue ni tête tandis que l’État refusait d’agrandir le parc de logements sociaux parce que ça coûtait trop cher», a affirmé la représentation de Mme Marois dans la tête de l’homme.

Au moment de mettre en ligne, l’homme se faisait réveiller par la police et recevait une amende de 75$ pour flânage.


Inscrivez-vous!