Religion

Des millions de Québécoises portant le tchador déçues d’être rejetées par le PLQ

15 novembre 2013

Quelques minutes après que le chef libéral Philippe Couillard ait rabroué l’un de ses députés en affirmant qu’aucune candidate portant le tchador ne sera acceptée au sein de son parti, des millions de Québécoises portant quotidiennement ce morceau de vêtement religieux ont pris la rue d’assaut de la province pour dénoncer cette «véritable claque au visage de la diversité» cet après-midi.

«Je ne comprends pas comment le PLQ peut cracher sur une si importante tranche de la population, a indiqué une femme dont on ne voyait que les yeux et qui marchait dix pas derrière son mari. Je crois honnêtement que les libéraux se tirent dans le pied en se privant de l’appui d’une groupe démographique aussi important.»

Selon les dernières statistiques disponibles, 42% des Québécoises portent actuellement le tchador, une proportion qui grimpe à 87% dans la région métropolitaine. Plusieurs politologues estiment ainsi que M. Couillard fait un «pari audacieux» en rejetant de si nombreuses candidatures potentielles.

«C’est un calcul très risqué, puisque les femmes en tchador sont une force politique extrêmement puissante au Québec», a expliqué une femme camouflée derrière une grosse couverte grise qui prétend être professeure de l’Université de Montréal mais dont l’identité n’a pas été confirmée.

Au moment de mettre en ligne, M. Couillard prenait une autre décision courageuse en affirmant que son parti resterait fermé aux femmes-girafes thaïlandaises.


Inscrivez-vous!