Vies numériques

Facebook: un grand sage s’octroie le pouvoir de décréter quels sujets sont pertinents

20 avril 2013
sage

Dans un geste d’éclat qui secouera sans aucun doute les convictions profondes de ses 437 amis Facebook, un philosophe des temps modernes a enjoint ses adeptes à ne plus parler d’une longue liste de sujets qu’il considère inintéressant.

La météo, le résultat de La Voix, la diminution du temps d’antenne consacré à l’Afrique à Radio-Canada, le retour des BIXI, les mensonges de Frank Zampino à la commission Charbonneau et les statuts qui se terminent par “check” font notamment partie de la liste des choses dont le devin est tanné d’entendre parler. “Pour vrai, arrêtez ça, c’est gossant”, a-t-il affirmé du haut de son infinie sagesse.

Le libre penseur, qui se décrit comme un esprit critique humaniste tenant tête aux diktats des médias de masse et refusant systématiquement d’accepter la culture populaire dans lequel il vit, a lancé son dernier adage au moment où une chasse à l’homme épique se déroulait au Massachussett.

“Sérieux, là, les attentats à Boston, on peux-tu en revenir? C’est triste, mais faut passer à autre chose”, a-t-il écrit, perspicace, tandis que l’Amérique traumatisée cherchait des façons de reprendre une vie normale.

Au moment de mettre en ligne, l’oracle publiait un nouveau statut indiquant “Maudit que ça va pas ben aujourd’hui… GRRR”, espérant ainsi susciter l’intérêt de ses disciples.


Inscrivez-vous!