Transport en commun

La moitié des usagers du métro ne sait pas à quoi servent les flèches jaunes sur le quai

30 octobre 2013
metro

Plus de 50% des usagers du métro de Montréal qui attendent un wagon bondé à l’heure de pointe n’ont visiblement aucune idée à quoi peuvent bien servir les grosses flèches jaunes peintes sur le quai, ont confirmé au Navet des dizaines de personnes en tabarnak.

Malgré la présence de ces pictogrammes intuitifs et colorés dessinés à même le sol pour pour permettre une plus grande fluidité dans les déplacements quotidiens, il appert qu’une «maudite gang d’épais» préfère se tenir exactement devant les portes des wagons afin de bloquer la sortie des autres usagers tout en faisant semblant de lire quelque chose de passionnant sur un téléphone intelligent, ont confirmé nos sources.

«On dirait qu’il y a un concours de cabochons pour savoir qui réussira à mettre en retard le plus de monde, a commenté un homme alors qu’il tentait de s’extirper du wagon à la station Berri-UQAM. Mon enfant a 4 ans, il n’est pas encore entré à la maternelle, et il sait déjà qu’il faut dégager les portes et laisser les gens sortir avant d’entrer. C’est pas compliqué sacrament!»

Selon nos informations, «exactement la même proportion de gnochons» ne perd jamais son temps à se demander pourquoi diable il serait inacceptable de se tenir du côté gauche de l’escalier mécanique quand on ne grimpe pas les marches.

Au moment de mettre en ligne, les usagers en colère jetaient leur haine sur ceux qui sortent par la porte avant de l’autobus.


Inscrivez-vous!