Vedettes

Véronique Cloutier poursuit le magazine Véro pour atteinte à sa vie privée

12 octobre 2013
vero

Dénonçant une «utilisation grossière et mesquine» de son image par des gens ayant «l’objectif de faire de l’argent facile», l’animatrice Véronique Cloutier a intenté une poursuite contre le nouveau magazine Véro pour atteinte à la vie privée et diffamation, a appris Le Navet.

Mme Cloutier a été estomaquée de constater que la publication, dont le premier numéro est apparu dans les kiosques cette semaine, utilise son visage et son nom en couverture, en plus de consacrer plusieurs pages à des reportages à son sujet.

«Je me suis sentie trahie et bafouée dans mon intimité, indique-t-elle. Je n’ai pas envie que la province au complet sache quel type de crème je me mets dans le visage, ou quelle recette de poulet au gingembre j’aime préparer le vendredi soir, franchement!»

La productrice et femme d’affaires s’est aussi insurgée contre une rubrique intitulée Le mot de Véro, dans laquelle un texte signé de son nom explique les raisons ayant poussé les éditeurs à mettre en marché ce nouveau mensuel. «Je crois parler au nom de toutes les vedettes québécoises en disant que nous en avons assez de ce star-system sans morale dans lequel nos identités sont exploitées jusqu’à plus soif par de vils marchands de rêve. Laissez-nous vivre notre vie en paix et cessez ce voyeurisme de bas étage: il vous déshonore!»

Au moment de mettre en ligne, Mme Cloutier envisageait l’idée de lancer son propre magazine afin de contre-carrer les plans des créateurs de Véro.


Inscrivez-vous!