Cohabitation linguistique

Le français recule à Montréal, dénonce la Société Saint-Jean Baptiste

11 décembre 2012
voiture
Crédit image : LexnGer

La Société Saint-Jean Baptiste (SSJB) a annoncé aujourd’hui avoir la preuve que le Français recule à Montréal, dévoilant que Pierre-Jacques DeMoine, un Parisien établi à Montréal depuis deux mois, a mis sa voiture en marche arrière la semaine dernière afin de quitter le stationnement d’une épicerie.

Le président de l’organisme, Mario Beaulieu, a dévoilé une vidéo compromettante aux journalistes réunis devant une statue de Louis-Joseph-Papineau arborant un drapeau patriote du centre-ville. D’une durée de vingt-deux secondes, elle montre une Toyota Camry ‘98 reculer de façon non-équivoque devant ce qui semble être un Hummer noir filant à bonne allure dans le stationnement d’une épicerie.

Les recherches subséquentes de l’équipe de la SSJB ont permis de retracer le conducteur de la Camry, un certain Pierre-Jacques DeMois, un homme d’origine française. «La société québécoise doit se réveiller: le français recule bel et bien à Montréal», a martelé M. Beaulieu.

«On croit que le conducteur du Hummer était un anglophone, mais nous n’avons aucune confirmation pour l’instant, a-t-il ajouté, dépité. Ça expliquerait bien des choses.»

M. Beaulieu a tenu à faire une mise en garde à ceux qui feraient référence à l’une ou l’autre des études récentes démontrant plutôt la stabilisation du français dans la métropole. «Les colonisés fédéralistes qui essaient de folkloriser le Québec et d’en faire la nouvelle Louisiane nous trouveront sur leur chemin, a-t-il conclu. On ne reculera pas.»


Inscrivez-vous!