Le Navet en Alberta

Les randonneurs québécois déçus par le manque de grizzlys dans les Rocheuses

5 août 2013

Plusieurs randonneurs québécois s’étant déplacés dans les Rocheuses canadiennes dans l’espoir d’apercevoir de «gentils grizzlys» estiment en avoir assez des «promesses brisées de l’Ouest canadien», a appris Le Navet.

«On m’a vendu ce voyage-là en me parlant de grands espaces et de bêtes féroces, indique au Navet un homme s’étant attaché au corps plusieurs alléchants morceaux de viande. Finalement, j’en ai pas vu un mauzusse et je trouve que le ratio maringouins/grizzlys est pas super équilibré.»

«J’ai voté non au référendum de 95 justement pour faire en sorte de conserver mes Rocheuses et mes grizzlys», explique un autre qui aurait voulu pouvoir caresser des «bébés grizzlys trop cutes». «Je pensais en avoir vu un une fois, mais finalement c’était juste une vraiment grosse corneille.»

Au moment de mettre en ligne, plusieurs randonneurs sollicités pour commentaire n’avaient toujours pas rappelé Le Navet. La police demande de faire suivre toute information permettant de les repérer.


Inscrivez-vous!