Égalité devant la loi

Contravention loufoque: un citoyen outré d’être soumis aux mêmes lois que les itinérants

3 août 2013
outre

Un Montréalais qui a reçu une contravention de 200$ pour avoir marché sur le gazon d’un parc n’en revient pas de constater que tous les citoyens de la ville sont soumis aux mêmes lois et règlements, incluant les itinérants, les punks et autres gens de la rue.

Contacté par Le Navet, l’homme a indiqué que, même s’il est théoriquement en faveur de l’égalité devant la loi et de l’application uniforme des règlements municipaux, sa propre place dans la société devrait lui permettre d’avoir de «petits privilèges».

«Il me semble que la police devrait faire preuve de jugement, a-t-il expliqué. Si la personne qui commet l’infraction est un honnête contribuable qui travaille fort, on devrait fermer les yeux. Mais si c’est un maudit punk ou un itinérant avec des problèmes de santé mentale, là, on peut l’inonder de tickets sans problème.»

«C’est tellement simple, pourtant», a-t-il soupiré.

Au moment de mettre en ligne, aucun quotidien d’envergure nationale n’envisageait de faire sa première page avec les 22 534$ de tickets pour flânage accumulé au fil des ans par un marginal.


Inscrivez-vous!