Faut pas rire de la police

Harcèlement envers un commandant du SPVM: Internet en état d’arrestation

4 avril 2013
internet

Internet a eu la surprise de sa vie ce matin lorsque des enquêteurs de la police de Montréal se sont présentés à son domicile afin de le mettre en état d’arrestation, a appris Le Navet.

«J’étais tranquillement en train de poster des photos de chats en gif animés quand ça a cogné à ma porte, a raconté Internet, joint par l’un de nos journalistes. J’ai ouvert, et la police m’a arrêté sous prétexte que j’avais harcelé leur porte-parole en publiant un graffiti violent.»

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a confirmé la nouvelle. «Internet sera amené devant un juge qui décidera si, oui ou non, il mérite de retourner en liberté en attendant la suite des procédures», selon un communiqué émis en milieu de journée.

Internet, un jeune homme d’environ 30 ans et aux capacités intellectuelles et mémorielles fantastiques, semblait surpris de la tournure des événements. «C’est quand même pas de ma faute si le monde partage cette image et que ça devient viral, s’est-il défendu. En plus, en m’arrêtant, tous mes amis auront une nouvelle raison de manifester contre la police. LOL.»


Inscrivez-vous!