Jeux de société

Kim Jong-Un sur le point de conquérir le monde à Risk

4 avril 2013
kimjongun

Le leader nord-coréen Kim Jong-Un serait sur le point d’écraser les armées ennemies et de conquérir le monde, selon ses adversaires réunis autour d’une table pour une bonne vieille partie de Risk.

Malgré des attaques répétées des Américains et des Européens, Kim Jong-Un aurait maintenu possession d’une partie de l’Asie et de toute l’Océanie, une propriété importante, car elle confère trois troupes supplémentaires par tour.

« On m’accuse d’être un peu cheap parce que je me garroche sur l’Australie dès le début, a indiqué le sanglant dictateur. Mais c’est vraiment une bonne façon d’avoir une entrée constante de troupes et c’est généralement assez facile à défendre moyennant des dés corrects ».

Pressé de questions par le Navet pour en savoir davantage sur sa stratégie géopolitique meurtrière, le tyran a expliqué que les “attaques préventives” étaient essentielles pour “déjouer les plans des armées impérialistes occidentales”.

Une stratégie qui frustre cependant ses adversaires, qui lui reprochent d’autre part ses bluffs trop fréquents et sa surutilisation des petits soufflements dans ses mains moites au moment de lancer les dés.

« Pour vrai c’est gossant parce qu’on sait jamais si on peut le truster ou s’il va venir nous enlever notre bonus en Afrique juste faire chier », a indiqué un adversaire sous le couvert de l’anonymat.

Rappelons que la guerre mondiale avait mal commencée pour Kim Jong-Un, qui a lancé 1-3-4 dans une attaque contre le Kamtchatka, ce qui lui a fait perdre de précieuses troupes près de la Sibérie.

“Je me demande si c’est son moment napoléonien ou pas», a chuchoté un membre des Rouges avant de se faire trucider la gueule par l’excentrique homme fort de la péninsule nord-coréenne.


Inscrivez-vous!