Étude non concluante

Un entomologiste admet qu’il est «impossible» de prouver l’absence d’araignée dans les cheveux des filles

27 juillet 2013
araignee

Insistant sur le fait qu’il ne voulait pas créer de panique, un entomologiste de renommée mondiale a affirmé ce matin que malgré les avancées de la science, il est impossible de prouver de façon définitive qu’il n’y a pas au moins une araignée qui se promène dans les cheveux de chaque fille du Québec au moment où on se parle.

«Je ne suis pas en train de dire qu’il y a une bestiole de type arachnide qui déambule présentement sur le cuir chevelu de toutes les femmes québécoises, a expliqué le spécialiste. Sauf que c’est ma responsabilité de rappeler que c’est une possibilité non seulement théorique, mais bien réelle.»

«Faites-vous à l’idée: la science ne sera jamais assez évoluée de votre vivant pour garantir hors de toute doute qu’aucun arthropode chélicéré terrestre n’a élu domicile sur votre scalp, surtout si vous êtes une fille, et ce, malgré les paroles rassurantes de vos chums.»

Selon les études de l’entomologiste, les êtres invertébrés à huit pattes qui tissent des toiles et se nourrissent d’insectes apprécient «particulièrement» l’odeur fruitée des tignasses féminines de la Belle province. «Encore là, il ne faut pas partir en peur et s’imaginer qu’il y a effectivement une telle bibitte sur la tête de chaque fille, a précisé le chercheur. Il faut juste admettre que c’est tout à fait réaliste de penser que c’est le cas.»

Au moment de mettre en ligne, toutes les femmes du Québec se secouaient vigoureusement les cheveux et maudissaient l’entomologiste.


Inscrivez-vous!