Nétiquette

Un militant se demande pourquoi les gens qu’il insulte sur Twitter n’épousent pas sa cause

22 juillet 2013

Un homme d’extrême-gauche qui passe ses journées entières sur Twitter à traiter les partisans de la droite d’«êtres ignobles qui détruisent la planète par leur cupidité froide» s’est dit «franchement étonné» ce matin de constater qu’aucun d’entre eux ne s’est encore converti au communisme radical, selon ce qu’il a confié au Navet.

«J’ai beau leur expliquer encore et encore à quel point ils sont une gang de cabochons drettistes qui sont soumis au grand capital et aux crooks qui nous gouvernent, ils restent figés dans leurs convictions! s’est-il plaint. Pourquoi refusent-ils d’admettre qu’ils sont, objectivement parlant, des mangeux de marde criminels et sans morale? C’est pas comme si je ne leur avais pas dit deux mille fois déjà!»

L’homme admet ne plus savoir quoi faire pour amener les gens de droite à changer leur fusil d’épaule et à embrasser les principes de distribution de la richesse, de justice sociale et de lutte à la pauvreté qui lui sont chers. «J’ai vraiment utilisé toutes les insultes possibles et imaginables, a-t-il soupiré. Je leur ai même dit qu’ils avaient du sang sur les mains, qu’ils étaient des ennemis à abattre et qu’un jour, la révolution les dépouillera de tous leurs avoirs… rien à faire.»

«Sérieux, le monde a perdu le sens du débat, c’est déplorable», a laissé tomber celui qui a 37 346 tweets, 90 followers et qui a été bloqué par 588 usagers.

Au moment de mettre en ligne, l’homme se demandait si l’ajout du mot-clic #tueursd’enfants serait bénéfique au débat public.


Inscrivez-vous!