Prix de l'essence

Les automobilistes «outrés» d’apprendre que les pétrolières sont des entreprises capitalistes

19 juillet 2013
gasstation

Alors que le prix de l’essence fait un bond de dix cents à la veille des vacances de la construction, les automobilistes du Quévec se sont dits «outrés» et «estomaqués» de constater que les grandes multinationales du pétrole sont avant tout des entreprises capitalistes visant la réalisation d’un profit, selon un vox-pop du Navet.

«Voir que des sociétés aussi sympathiques et responsables socialement que Esso ou Shell ne font qu’obéir aveuglément aux lois du marché sans jamais se soucier de notre bien-être à nous! s’est indigné l’un d’eux. Il me semble qu’elles pourraient réfléchir un peu à tout ce qu’elles gâchent avant de monter les prix au moment où tout le monde a besoin de leur produit.»

«Moi, si j’étais propriétaire d’un produit rare en forte demande, je le donnerais au prix coûtant, a juré un autre. D’ailleurs, je compte bien vendre mon duplex sur le Plateau au même montant que je l’ai payé il y a dix ans.»

Au-delà de l’implacable loi capitaliste, les porte-paroles des stations-services ont énuméré plusieurs facteurs hier pour justifier la hausse, notamment l’incertitude en Égypte, la décision de Vincent Lecavalier de signer pour les Flyers, les résultats décevants au box-office du film The Lone Ranger avec Johnny Depp et la maladresse d’un habitant de Sorel qui a laissé tourner le moteur de sa voiture sport toute la nuit entière.

Au moment de mettre en ligne, les amateurs des Canadiens déchiraient leurs chemises en réalisant que le Centre Bell vise lui aussi à faire de l’argent en demandant 10,50$ pour une pinte de bière diluée dans l’eau.


Inscrivez-vous!