Hôtel de ville

Applebaum justifie son indemnité de 270 000$ par «du temps supplémentaire accumulé»

18 juillet 2013
tempssup
Crédit image : Karine Theobald

L’ancien maire de Montréal Michael Applebaum a justifié ce matin l’indemnité de départ de 270 000$ qu’il a reçue à la suite de sa démission par «la grande quantité de temps supplémentaire accumulé» dans l’exercice de ses fonctions, selon ce qu’il a confié au Navet.

«Les cérémonies de coupage de ruban, les séances du conseil municipal qui n’en finissent plus, la crise de l’eau potable… a énuméré M. Applebaum. Ça ne paraît pas vite de même, mais un maire, ça travaille pas mal plus que 40 heures par semaine.»

«Et on ne se racontera pas de menteries, j’ai dîné devant mon ordinateur plus souvent qu’à mon tour, et je n’ai à peu près jamais utilisé mes pauses de 15 minutes», a-t-il tenu à préciser.

Celui que l’on soupçonne d’avoir accepté un pot-de-vin lorsqu’il était maire d’arrondissement a ajouté qu’à son avis, une prime de départ d’un quart de million de dollars était «la moindre des choses» en regard de tout le travail qu’il avait abattu en six mois à la tête de la ville. «En fait, c’est quand même un bon deal pour les Montréalais, a-t-il dit. Si je comptais toutes les heures travaillées le dimanche et les jours fériés à taux et demi, ça monterait à pas mal plus que ça.»

Au moment de mettre en ligne, un travailleur du secteur manufacturier payé au salaire minimum se disait «tout à fait à l’aise» de constater qu’une partie de ses taxes avaient servi à rémunérer un ancien maire accusé au criminel.


Inscrivez-vous!