La tête de l'emploi

Une femme de 22 ans impressionne les employeurs en ajoutant «Maîtrise du logiciel Word» à son CV

17 juillet 2013
microsoft

Tous les employeurs du Québec se sont empressés ce matin de contacter une femme de 22 ans qui a indiqué sur son CV qu’elle possédait «une bonne maîtrise» du logiciel de traitement de texte Word, a appris Le Navet.

«Oh shit, elle sait comment faire du surlignage et justifier des paragraphes! se sont exclamés à l’unisson l’ensemble des patrons de la province en prenant connaissance du curriculum vitae affiché sur le site Isarta. Et en plus, elle peut mettre des mots en italique et sauvegarder des documents dans différents formats! Envoye, on l’engage avant que l’ONU nous la vole.»

En entrevue, la femme en question a dit qu’elle se sentait «privilégiée» d’avoir eu accès à une formation Word de bonne qualité. «Les jeunes qui savent comment fonctionne un logiciel de traitement de texte sont une denrée rare en 2013, alors j’ai décidé de miser là-dessus», a-t-elle expliqué.

«Oui, il a fallu que je m’endette de plusieurs milliers de dollars pour apprendre à me servir d’un tel programme dans une école ultraspécialisée, mais ça en vaut la peine», a-t-elle ajouté.

Un employeur préférant garder l’anonymat a confié au Navet qu’il n’avait pas vu une candidate aussi qualifiée depuis «des années et des années». «Si en plus elle me dit qu’elle a pris des cours de Tap’Touche et qu’elle comprend assez bien l’anglais pour saisir le sens d’un épisode des Simpsons, je suis prêt à lui offrir la moitié des actions de mon entreprise sur-le-champ», a-t-il dit.

Au moment de mettre en ligne, General Motors s’apprêtait à confier le poste de présidente à la jeune femme après avoir appris qu’elle savait aussi faire des tableaux dans Excel.


Inscrivez-vous!