Humour

Le sénateur Patrick Brazeau dévoile son nouveau spectacle, Plus cave que j’en ai l’air

2 avril 2013
brazeau

À la suite de la controverse causée par un poisson d’avril douteux publié hier sur son compte Twitter, le sénateur Patrick Brazeau a dévoilé cet après-midi les grandes lignes de son nouveau spectacle d’humour, intitulé Plus cave que j’en ai l’air.

«On peut tous se mettre d’accord sur une chose: j’ai un flair politique sensationnel et un sens du punch très aiguisé, a dit celui qui est présentement accusé de voies de fait et d’agression sexuelle devant les tribunaux, un crime pour lequel il risque la prison. J’ai le plaisir d’annoncer que mes nombreux fans auront enfin la chance de voir ces deux qualités réunies sur la scène.»

En tant qu’homme politique hautement respecté et digne, le sénateur Brazeau abordera dans son spectacle des sujets qui ne «risquent pas de heurter les sentiments de quiconque», selon lui. Avec tact et doigté, Plus cave que j’en ai l’air parlera entres autres de violence conjugale, d’alcoolisme, de l’Holocauste, d’enfants malades, d’handicapés et d’immigration, «des sujets qui ne sont pas du tout controversés, spécialement lorsqu’ils sont abordés dans le cadre serein d’un bar miteux remplis de gars chauds en banlieue de Saskatoon», selon la description du sénateur.

Plus cave que j’en ai l’air s’arrêtera au Théâtre St-Denis en juillet dans le cadre du festival Juste pour rire, «à moins que je me fasse encore pogner après une brosse qui vire mal», a averti le sénateur.


Inscrivez-vous!