Politique fédérale

Laraque n’intimidera pas les conservateurs dans Bourassa, croit George Parros

10 juillet 2013

Vingt-quatre heures après s’être fait dire qu’il n’était «pas un joueur intimidant» malgré ses 25 combats par saison, le nouvel homme fort du Canadien de Montréal George Parros a pris la peine de téléphoner au Navet ce matin pour expliquer qu’il a de «sérieuses réserves» sur la candidature de Georges Laraque dans Bourassa sous la bannière du Parti vert du Canada.

«Je connais Laraque, et c’est un bon gars, a indiqué l’attaquant moustachu du ton calme de celui qui savoure une douce revanche. Il va y aller, il va défendre son parti. Mais les conservateurs n’auront pas peur de lui. Ce n’est pas un mauvais débatteur, mais ses arguments sont souvent alambiqués et tirés par les cheveux. Je suis persuadé que lorsque le Parti vert a annoncé cette candidature, les conservateurs et M. Harper étaient soulagés.»

Le nouveau batailleur du Tricolore a rappelé que le code d’honneur de Georges Laraque lui interdisait formellement de débattre avec un adversaire plus petit que lui, un désavantage majeur pour un politicien de six pieds quatre et 320 livres. «Il va se contenter de sourire en écoutant ses vis-à-vis planter les politiques ridicules du Parti vert sans répliquer, comme à la belle époque où il regardait Kovalev se faire arracher la tête par Chara les bras croisés.»

Parros a tenu à être clair : «Laraque n’a pas ce qu’il faut pour tenir son bout dans l’impitoyable arène politique fédérale. En plus, il n’a pas de moustache. C’est un secret de polichinelle à Ottawa que ça prend une moustache pour être considéré comme un politicien de gauche féministe, écologiste et progressiste sérieux», a-t-il ajouté en référence au défunt chef du NPD Jack Layton.

Au moment de mettre en ligne, Georges Laraque refusait de commenter les critiques de Parros, indiquant que son code d’honneur lui interdisait également de se battre intellectuellement avec un joueur de hockey toujours actif dans la LNH.


Inscrivez-vous!