Fête nationale du déménagement

Un homme courtois envers ses déménageurs les traite de «cabochons incompétents» sur les médias sociaux

1 juillet 2013
cabochon

Même s’il a affirmé sur plusieurs réseaux sociaux que ses déménageurs étaient «des cabochons incompétents pas capables d’arriver à l’heure et de faire leur criss de job sans toute casser», un homme de Ahuntsic-Cartierville est resté tout à fait poli et courtois en personne, allant même jusqu’à remercier tout le monde à la fin de l’opération, a constaté Le Navet.

Selon nos informations, aucune des critiques acerbes et des insultes passives-agressives formulées sur le web par le client mécontent n’a en effet été formulée de vive voix. «Les épais ont toute lancé mes boîtes n’importe où dans la maison!» s’est notamment emporté sur Facebook celui qui a, dans la réalité, affiché un sourire complice du début à la fin de l’opération.

«3 heures de retard, double du prix convenu, deux assiettes cassées… bon 1er juillet! #not #epicfail», a aussi gazouillé celui qui a offert un verre de jus de pomme aux trois contractuels et les a remercié de s’être déplacés malgré la forte demande.

«La prochaine fois, je vais déménager à pied en utilisant une brouette, je pense que ça va aller plus vite!» a aussi écrit sur Google+ celui qui a tendu une franche poignée de mains aux déménageurs après qu’ils eurent terminé leur travail.

Plusieurs amis ont confirmé au Navet que sur place, aucun indice ne permettait de croire que l’homme était profondément indigné du service reçu. «Honnêtement, j’étais à côté de lui toute la journée et je ne m’étais rendu compte de rien, a confié l’un d’eux. Mettons que j’ai été assez surpris de lire tous ces messages de haine qu’il avait publié sur internet… C’est comme si il avait réalisé que, malgré les retards et les inconvénients, ces trois gros gars musclés étaient les seuls à être capables de déplacer des électroménagers de 350 livres jusqu’à son nouvel appartement.»

Au moment de mettre en ligne, l’homme qui a donné un pourboire de 20$ aux déménageurs s’apprêtait à reprendre internet d’assaut après avoir découvert qu’un pot de peinture avait coulé dans le fond d’une de ses boîtes.


Inscrivez-vous!