Grands chantiers

Tony Accurso décroche le contrat de construction d’une nouvelle prison pour fraudeurs

27 juin 2013
prison
Crédit image : miss_millions

Quelques heures seulement après avoir été accusé de 928 infractions par Revenu Québec, le célèbre entrepreneur Tony Accurso a décroché le contrat de la construction d’une toute nouvelle prison pour fraudeurs, crosseurs et voleurs endimanchés du Québec, selon des informations obtenues par Le Navet.

«Je suis déchiré par les émotions, a confié M. Accurso en entrevue. D’un côté, je pourrais passer plusieurs années à l’ombre et devoir payer des millions de dollars d’amendes parce que j’ai volé pendant des années l’ensemble de mes concitoyens de la façon la plus arrogante qui soit. De l’autre, mon comportement dégoûtant et celui de mes semblables donnera de la job à la division “Prisons” de mon empire pendant plusieurs années.»

«Sérieux, c’est un peu injuste comme dilemme.»

La construction d’une prison destinée à accueillir l’entièreté des Québécois sans morale est apparue nécessaire ces derniers mois dans la foulée des coups de filet de l’UPAC et des témoignages à la Commission Charbonneau. Situé à Laval à un jet de pierre d’un ancien milieu humide transformé en condos de luxe après un changement de zonage louche autorisé par l’ancien conseil municipal, le pénitencier sera unique en son genre: ses résidents devront en effet payer leurs repas, leur lit et leurs vêtements de leur poche. Un forfait «racket de protection» incluant deux gardes du corps sera aussi disponible pour les prisonniers plus craintifs.

Au moment de mettre en ligne, Revenu Québec arrêtait de nouveau Tony Accurso et l’accusait d’une 929e infraction,  «juste pour le fun».


Inscrivez-vous!