Bonne entente avec les «gratteux d'guitare»

Matricule 728 embauchée par la brigade de médiation urbaine du SPVM

26 juin 2013

Au lendemain de la nomination du policier ayant tué Fredy Villanueva au sein de l’équipe d’intervention tactique du SPVM, le service de police a annoncé ce matin l’embauche de Matricule 728 dans sa brigade de médiation urbaine, pour laquelle elle sera chargée d’établir des relations respectueuses avec «les mangeux d’marde et les estis de carrés rouges».

«En tant que corps policier, nous tentons d’utiliser chacun de nos agents à leur plein potentiel, a indiqué la police de Montréal par voie de communiqué. Nous croyons fermement que le sang-froid d’un gars qui a abattu un adolescent non-armé parce qu’il jouait aux dés dans un parc et d’une fille qui a essayé d’arracher la tête d’un artiste qui buvait de la bière sur le trottoir doit être mis en valeur dans notre service.»

Matricule 728 a été choisie pour ses habiletés diplomatiques et sa capacité à parler la langue des «gratteux de guitare» et des «platoniens du nowhere», a précisé un porte-parole du SPVM.

«Nous avons aussi été impressionnés par le fait qu’elle ait été accusée d’avoir proféré des menaces de mort et qu’un juge lui ait ordonné de se faire soigner en psychiatrie seulement un mois après être devenue célèbre, a-t-il expliqué. Ça démontre un contrôle de soi tout à fait exceptionnel!»

Au moment de mettre en ligne, le SPVM refusait de confirmer l’information voulant que l’agent qui a flingué trois jeunes par un bel après-midi d’été en 2008 exactement 57 secondes après être sorti de son auto-patrouille soit le nouveau pilote du bombardier furtif B-2 récemment acheté par le corps policier.