Politique fédérale

Jason Kenney, un politicien pro-chiot

10 mai 2013

Le ministre de l’Immigation, Jason Kenney, a déposé aujourd’hui un projet de loi qui propose la déportation immédiate et sans appel de tous les immigrants ainsi que l’octroi d’un biscuit par jour à tous les bébés chiens du Canada.

Serrant dans ses bras un golden retriever âgé de deux mois et nommé Puppy, M. Kenney a indiqué lors d’une conférence de presse au Club économique du Canada que cette loi permettrait à tous les bébés chiens de vivre une vie “digne et sans crainte de mourir de faim” et à tous les immigrants de “décâlisser au plus crisse”.

«Je veux être très clair, a affirmé le ministre en flattant la tête blonde et bouclée de Puppy. Cette loi n’est ni raciste, ni discriminatoire. Elle vise tout simplement à nourrir convenablement le meilleur ami de l’homme, tout en éliminant la racaille qui nuit à notre économie.»

M. Kenney s’est dit “confiant” que les partis d’opposition allaient appuyer son projet de loi, par ailleurs intitulé Loi sur la protection des bébés chiens. “Quel genre de personne serait assez monstrueuse pour ne pas appuyer une loi qui donne à tous les chiots canadiens un biscuit par jour? s’est-il demandé en chatouillant la bedaine rose de Puppy. De savoir que l’opposition voudrait laisser les bébés chiens mourrir de faim, ça me fend le coeur.”

«Oh, regardez, on dirait qu’il sourit!» a conclu M. Kenney lorsque Puppy s’est mis à lui lécher le visage.

L’opposition a décrié le projet de loi, la jugeant arbitraire et inéquitable : «Avec de telles politiques, on se croirait dans le sud des États-Unis. Pourquoi les bébés chiens et pas les bébés chats?», a demandé le chef du NPD, Thomas Mulcair.


Inscrivez-vous!